À la découverte de mon médecin intérieur

À la fin de mes études, master de biologie en poche, je me suis (retrouvée) confrontée, comme beaucoup de jeunes diplômés, au monde impitoyable de l’emploi et du milieu professionnel. Grâce au volet de ma formation sur le management, la qualité et l’environnement, des portes se sont ouvertes pour moi dans le secteur du management industriel. C’était un peu éloigné de mes premiers amours, mais comme les autres, en entrant dans le moule, je croyais m’adapter et gagner ma vie.

Mon mal-être intérieur a atteint son paroxysme vers 28 ans ; colère, pression, manque de confiance en moi, anxiété, insomnie, étaient devenues des difficultés de mon quotidien.

Dans ce désastre psychologique, il m’était impossible de rester telle que j’étais. Il fallait que je change, que je me redécouvre. Chaque jour, sans relâche, j’intériorisais ma pensée, en passant par l’analyse, l’acceptation, les larmes, le soulagement. J’enlevais mes poids portés depuis ma tendre enfance, les uns après les autres.

De là, j’ai commencé à (ré)écouter mon enfant intérieur : enrichir mes connaissances ! Notamment sur le bouddhisme, le spirituel, d’être et de vivre en conscience et enfin sur les médecines alternatives. L’Ayurvéda est venu à moi de manière totalement hasardeuse et je l’ai accueillie. Comme une réponse, j’ai accueilli. J’ai salué ce médecin intérieur qui dormait en moi et qui ne demandais qu’à être révélé.

Caroline Henry et le Vaidya Yadun Ramachandra ont été mes instructeurs au sein de l’école Gayaveda Studie. Les enseignements dispensés suivent les textes classiques des Acharyas Vagbata, Charaka et Sushruta afin de respecter la sagesse de cette science, aujourd’hui parvenue jusqu’à nous, en France.

Durant ces trois années, l’objectif de la formation est de transmettre les connaissances globales théoriques et pratiques de l’Ayurveda et de permettre une compréhension concrète afin de l’utiliser au quotidien.

Grâce à l’Ayurvéda, j’adopte un lâcher-prise dans ce rapport au vivant et me laisse guider par l’intuition et la connaissance profonde. La complémentarité de ma pratique et de mes savoirs allopathiques avec la méthode Reiki me permet d’avoir une approche plus subtile pour repérer les perturbations des différents systèmes énergétiques.

L’Ayurvéda est une médecine qui a été construite sur des observations millénaires d’anciens sages ou védas. Elle n’est pas seulement appuyée sur une profonde parole philosophique, clinique et thérapeutique mais elle relève aussi d’un aspect fin et pur. En captant le cœur de la personne, elle permet de connaître les déséquilibres entre son corps, son âme et son esprit.

À l’occasion du Festival OM SHANTI, je vous invite à me retrouver au cours de trois conférences. Elles traitent chacune d’un thème précis où la médecine ayurvédique prend son sens.

Dans la conférence « Le corps humain dans sa vision ayurvédique », la vision occidentale et celle de l’Ayurvéda sont corrélées et son interprétation holistique est mise en avant. Lors de la conférence « Sensualité, sexualité et Ayurvéda », je lie les explications des doshas avec les attentes des différents partenaires dans le couple. En positionnant l’Ayurvéda comme source de solution, il est possible d’apporter une meilleure compréhension de l’autre.

Afin de porter l’échange sur une problématique de santé majeure, la conférence « Les réponses de l’Ayurvéda sur le cancer », donne des explications d’un point de vue biologique et biochimique et les réponses apportées par cette médecine ancestrale. »

www.aruna-ayurveda.fr
Facebook
Instagram

Intervenants